Newsletter

Precious Things

Anabela Pinto

17 janvier
— 28 mars
2020

Play It Again

Play It Again

Quality Time

Quality Time

Woman in the Window

Woman in the Window

Movie Night

Movie Night

Sea of Possibilities

Sea of Possibilities

Tell Me Something Good

Tell Me Something Good

No Finer Way

No Finer Way

Answering Machine

Answering Machine

Secure data Destruction

Secure data Destruction

Electric Dreams

Electric Dreams

"Precious Things" est une réflexion sur les contours du désir matérialiste et sur sa relation avec la recherche du bonheur. C'est une observation du culte de la technologie comme extension de la psyché humaine, où les objets de consommation semblent canaliser et se nourrir des émotions de ses utilisateurs. Même lorsqu'elle est moins visible, la présence des technologies est une constante qui transforme notre cadre de vie, créant de nouveaux paysages visuels et une esthétique spécifique qui teintent et façonnent nos rituels quotidiens. La lumière bleue émanant d'un écran de télévision imprègne les scènes et réitère cette présence, abritant à la fois des émotions positives et négatives, des peurs et des rêves, de l'humour et du mystère. Imprégnée de nostalgie, l'électronique domestique devient le sujet principal des récits ouverts qui stimulent l'imagination du spectateur, tout en parlant de proximité, de dépendance, de frustration et, finalement, de bonheur, qui sont intrinsèquement liés aux objets de désir, nos "choses précieuses".
'Precious Things is reflects on the contours of materialistic desire and its relationship with the pursuit of happiness. It is an observation of the cult of technology as an extension of the human psyche, where consumer objects appear to channel, reflect, and feed on the emotions of its users. Even when less visible, the presence of technologies is a constant that transforms our living environment, creating new visual landscapes and specific aesthetics that tinge and shape our everyday rituals. The blue light emanating from a TV screen permeates the scenes and reiterates this presence, harboring both positive and negative emotions, fears and dreams, humor and mystery. Steeped in nostalgia, home electronics become the main subjects in open-ended narratives that incite the imagination of the viewer, while speaking of closeness, dependence, frustration, and ultimately happiness, that inherently relate with objects of desire, our precious things.'